décembre 2019
L Ma Me J V S D
« jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Blog Post

La dernière étape de notre voyage commence. Nous venons de terminer notre mission humanitaire d'un mois à Bariloche (expérience géniale ! ) et faisons cap vers le Sud : Perito Moreno et Torres del Paine avant de remonter doucement vers Buenos Aires.

Pour ce qui est des réactualisations blog, le Pérou est finalisé et la Bolivie est en cours.

A très bientôt,
Amélie et Teo

PostHeaderIcon Nos vacances à Bali (18 juin)

 

Reposés après notre semaine plage à Gili, nous sommes fin prêts pour accueillir, comme il se doit, les parents de Teo. Et oui, il fallait réserver le meilleur accueil à nos visiteurs venus de l’autre bout du monde : près de 20 heures de voyage porte à porte tout de même !   

Nous reviendrons ainsi un jour plus tôt pour préparer leur venue. Ce qui est drôle, c’est que l’on a vraiment l’impression de recevoir des invités (à la maison) avec tout l’enthousiasme qui va avec… Surtout que cela fait trois mois que nous ne les avons pas vus. Que vont-ils penser en nous voyant ? A-t-on changé en si peu de temps ? Peut-être physiquement ? …   

Voici en synthèse le programme des festivités :    

Avant toute chose, encore un grand merci aux parents de Teo pour avoir fait le déplacement et nous avoir offert cette vraie semaine de vacances ! Finis les guesthouses bon marché et les restaurants warungs… A nous les hauts lieux de Bali façon VIP !   

- Partie 1 : la Jet set de Bali (Kuta, Legian, Seminyak)   

Jour 1 : accueil surprise à l’aéroport, transfert à l’hôtel Ramayana avec cadeau de bienvenue (sarong pour la maman, chemise à fleurs pour le papa), et dîner chez Poppies (véritable institution à Bali avec son jardin rempli de plantes tropicales et connu pour ses excellents Soto Ayam et Tongseng Kambing)   

    

 

Jour 2 : Brunch familial au Ramayana, découverte de la ville et notamment de Kuta Beach, plage des surfeurs, quartier libre puis apéro / dîner à Ku De Ta « coup d‘état » (bar lounge des beautiful people avec vue sur mer)   

  

 

 Partie 2 : Rizières et temples balinais (Ubud, Sidemen) :   

Jour 3 : transfert vers Ubud en bus (un tout petit peu plus roots que ce qu’on avait prévu), installation à l’Ubud Village Hotel (déjà beaucoup moins roots), apéro au Café Lotus (endroit connu pour son cadre exceptionnel donnant sur le bassin aux lotus du temple royal) puis dîner au Wayan’s cafe (une adresse très appréciée à Ubud pour son magnifique buffet)   

  

 

Jour 4 : randonnée de 2 heures dans les rizières aux alentours d’Ubud (qui restera un des meilleurs souvenirs de Faruk), visite des marchés et des galeries d’art (chacun achètera son petit tableau), séance de massage dans la pure tradition balinaise chez Bodyworks (choisi pour son cadre très typique), spectacle de Legong Dance à l’Ubud Palace et re-dîner au Café Lotus (Marie-Françoise ne résistera pas à la tentation de regoûter à leurs succulents spring rolls)  

    

    

     

 

Jour 5 : location d’une voiture avec chauffeur (sur reco de Jérôme et Sandie) pour visiter les principaux temples de la région, goûter au café / cacao d’une plantation locale (on y découvrira d’ailleurs une technique insolite pour créer du café de qualité supérieure : le donner comme nourriture à un loir et en récupérer les excréments) et monter à Penelokan pour profiter d’une vue superbe sur le lac et le célèbre Mont Agung. Pour les plus curieux, voici le récap des temples que nous avons visités : Goa Gadja (célèbre pour sa grotte dont l’entrée est représentée par une tête de démon et sa fontaine dont l’eau est censée conserver votre jeunesse : chacun ira s’asperger de cette eau magique…). Pura Penataran Sasih (temple où se trouve la plus grande pièce de métal fondue au monde : un gigantesque gong appelé « Lune de Pejeng ». Pour la petite histoire, elle aurait été fondue avec un morceau de météorite, au IIIème siècle avant notre ère. Une belle légende explique d’ailleurs son existence : ce serait la 13 ième lune (on en connait que 12), tombée un jour du ciel dans un arbre. Elle brillait tellement dans les branches que les voleurs s’enfuirent effrayés. Les pierres, rassemblées dans l’enclos du temple, seraient des étoiles mortes que la lune aurait entrainées dans sa chute). Tampaksiring (temple construit autour de la source de Tirta Empul sacrée et qui attire de nombreux pèlerins. C’est l’arrivée de l’eau par le sol qui confère, à cette source, sa dimension divine). Gunung Kawi (beau temple encastré dans la vallée de chaque côté de la rivière Pakrisana et entouré de magnifiques rizières. Pour y accéder, 200 marches qui en décourageront plus d’un : nous ne donnerons pas de nom J ). Nuit à Sidemen, dans l’hôtel Lihat Sawah au milieu des plus belles rizières de Bali (encore une fois, sur la très bonne reco de Mr et Mrs Swidjé)  

    

   

   

 

Jour 6 : 2ème journée avec notre chauffeur Made, cette fois-ci pour découvrir l’est et le sud de l’île. Visite du Water Palace (édifié par le Raja de Tam Apura à Tirtagangga, il se compose de nombreux bassins de nénuphars et d’une grande piscine). Ce sera notre dernier temple des vacances… en effet, on sent chez nos invités une légère saturation…. Direction la côte avec la plage de sable noir d’Amed pour un bain de mer bien mérité, Candidasa pour un repas face à une mer digne des paysages bretons et enfin Sanur, notre point de chute. Nous passons sous silence notre escale à Tenganan, village animiste connu pour son système communautaire mais complètement défiguré par le tourisme   

   

 

Partie 3 : Farniente à Sanur, connue pour être une station touristique plus calme, plus reposante et surtout plus aérée que Kuta   

Jour 7 : journée off et détente pour profiter de notre hôtel : Le Tandjung Sari (hôtel disposant du meilleur rating Routard, Lonely et Voyage Forum confondus). Sa force est de savoir allier luxe et tradition aussi bien dans le décor que dans l’accueil et les services proposés. Mention spéciale du papa de Teo pour le coin bibliothèque disposant d’un super écran plat, parfait pour suivre les matchs de la coupe du monde.  

   

 

Jour 8 : Journée snorkeling à Nusa Penida / Nusa Lembongan sous l’impulsion de la maman de Teo, toujours à la recherche de sensations fortes. Pour les Balinais, ces deux îles sont les iles des démons … si on avait su ! Il est vrai que nous n’avions pas prévu autant d’émotions pour cette journée. Le speed boat sur une mer plus qu‘agitée nous fera quelques frayeurs, tout comme le serpent de mer de plus de 2 mètres de long remontant vers nous à la surface lors de notre session snorkeling, sans oublier le mal de mer qui s’emparera de la gente féminine. Les parents de Teo se remettront de ses (més)aventures grâce au spa de l’hôtel, bien plus reposant !  

         

 

Jour 9 : jour du départ avec préparation des valises, shopping souvenir et derniers moments passés sur les transats de la plage  

Le bilan : les tops et les flops de nos invités  

Tops :
 
Ku De Ta pour son ambiance VIP, ses grands canapés avec vue sur mer et sa haute cuisine
 
La balade dans les rizières de Ubud qui s’achève dans un restaurant « 100% bio » 

Le café Lotus pour son cadre enchanteur et ses spring rolls   

Le séjour au Tandjung Sari avec son petit déjeuner gargantuesque, le diner apporté sous la pluie par les serveurs protégés par leurs ombrelles et la gentillesse du personnel toujours là pour satisfaire nos moindres désirs   

Flops :  

La visite un peu glauquy de Tenganan

La session snorkelling plus que sportive !

Nous aussi, nous garderons de cette semaine plein de très bons souvenirs :  

La sympathie de la maman de Teo pour les guides locaux et leurs histoires parfois approximatives

Le sang-froid du papa de Teo face aux multiples sollicitations des locaux (taxi, cours de surf, tee-shirts souvenirs…). Lors d’une pause entre deux visites, il en arrivera même à faire semblant de s’assoupir pour décourager une vendeuse plus que tenace

Le tira miss u et le vin australien shiraz du Ku De Ta (difficile d’être objectif après 3 mois sans dessert ni alcool)

Le calme et la douceur de notre chauffeur Made

Le livre L’homme qui voulait être heureux amené par le papa de Teo (best seller dont l’action se passe à Bali et qui n’est pas sans nous rappeler nos enseignements bouddhiques) 

Les commentaires sont fermés.