juin 2019
L Ma Me J V S D
« jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Blog Post

La dernière étape de notre voyage commence. Nous venons de terminer notre mission humanitaire d'un mois à Bariloche (expérience géniale ! ) et faisons cap vers le Sud : Perito Moreno et Torres del Paine avant de remonter doucement vers Buenos Aires.

Pour ce qui est des réactualisations blog, le Pérou est finalisé et la Bolivie est en cours.

A très bientôt,
Amélie et Teo

PostHeaderIcon Kings Canyon & Uluru, 2 « places to be » in Australia (19 juillet)

Arrivés dans les environs d’Alice Springs, nous déciderons de filer directement vers Kings Canyon et Uluru. En effet, plusieurs voyageurs rencontrés en chemin nous alerteront sur le danger potentiel la nuit à Alice Springs. Nous sommes loin des discours des rangers de Kakadu sur la richesse de la culture traditionnelle aborigène. Ici, beaucoup de délinquance et d’alcoolisme. La plupart des stations essence distribue d’ailleurs du non-sniffable fuel (pour plus de détails sur la question aborigène, voir l’article des Bonnes Résolutions d’Amélie – en cours).

C’est ainsi qu’après 2 bons jours de route (vs le jour et demi planifié, et oui, en Australie, les distances sont toujours plus longues qu’on ne le croit…), nous arrivons au Kings Canyon. Nous atteignons alors les 3000 kms inclus dans notre contrat de location. Chaque km supplémentaire nous coutera 0,28 dollars australiens. Or, nous sommes à 500 kms d’Alice Springs et il nous reste à visiter Uluru… Le budget va en prendre un coût !

Nous passerons ainsi 2 jours à Kings Canyon : le temps de faire l’extraordinaire marche qui longe les rives du canyon et de camper au milieu des dingos venant régulièrement reluquer notre nourriture au moment des repas.

Pour nous, Kings Canyon aura une signification toute particulière. En effet, le soir de notre 2ème jour de route, nous nous arrêterons par hasard, à 100 kms au sud d’Alice Springs, dans la petite ville étape de Stuart Well, autrement surnommée « Jim’s place« . Mais qui est Jim, nous direz-vous ? Nous apprendrons ainsi, au cours de la soirée, que Jim est le fils de celui qui a ouvert Kings Canyon au public il y a 30 ans de cela. Il nous racontera lors d’un speech bien à lui les débuts de Kings Canyon… accompagné de Dinky, son très étonnant « singing dingo »…. (pour plus de détails, taper Dinky, the singing dingo sur Youtube… ca se passe de commentaires et nous, ca nous a bien attendris).

Après nos deux jours au Kings Canyon, nous nous dirigeons vers Uluru-KataTjuta National Park, avec son célèbre rocher (véritable symbole de l’Australie). Difficile de vous retranscrire la beauté de ce paysage grandiose… (Teo sera d’ailleurs très impressionné par ses variations de couleur selon les heures de la journée) et surtout de vous en expliquer la magie… parce que ces lieux ont effectivement des pouvoirs. En effet, lors de la visite du centre culturel, nous remarquons un tas de pierres rouges surmonté de lettres de visiteurs du monde entier. Ces derniers, par superstition, retournent les pierres volées sur le site ; beaucoup d’entre eux ayant en effet été frappés par d’importants malheurs depuis le jour où ils ont pris une pierre de ce territoire hautement sacré pour les Aborigènes. Nous passerons deux jours à faire des treks autour du fabuleux rocher et au milieu des monts Olga. Difficile de vous en dire plus sur la tradition aborigène qui les entoure. Nous savons seulement que ces lieux sont utilisés lors des rites d’initiation des garçons et des filles par leurs aînés. Cette culture se veut en effet très secrète : une guide nous racontera que si un blanc venait à connaître ces coutumes, il serait surement tué par les aborigènes, très soucieux de préserver les secrets de leurs traditions.

Une réponse à to “Kings Canyon & Uluru, 2 « places to be » in Australia (19 juillet)”

  • Galou dit :

    Salut les amis! Je reprends la lecture de vos aventures… Après m’être moi-même absentée pendant 1 mois (traversée du continent américain de Washington DC à L.A : 7324 km parcourus en 4 semaines) je suis de retour au boulot où je commence un nouveau poste avec tout ce qui va avec : je comprends rien, je bosse tard etc, cependant le job est extra! La lecture du chapitre australien m’a un peu fait voyagé loin de ce quotidien merdique, vous avez décidemment bien de la chance. Vous avez l’air de vous éclater, en pleine forme et sous le soleil. Profitez-bien!
    Bisous !!!

Laisser un commentaire